Alimentation

BOISSONS – EAU

– Je bois l’eau du robinet (« Eau de Genève ») au lieu de l’eau en bouteille. De grande qualité, l’Eau de Genève est largement meilleur marché et écologique (ni transport, ni déchets). Quelques heures au réfrigérateur (fermée ou non) enlèvent tout éventuel goût de chlore.

– J’évite les boissons sucrées (sodas).

 

CHOIX ALIMENTAIRES 

– Dans mon alimentation, je privilégie les légumes et les fruits de saison en évitant les produits ayant subi un transport long.

– Je choisis aussi des espèces anciennes/rares de légumes et de fruits afin de favoriser le maintien de la biodiversité.

– Je limite ma consommation de viande en diversifiant mon alimentation avec des céréales et des légumineuses. Se limiter à 100 g trois à quatre fois par semaine (pour la santé, pour l’environnement) en limitant en particulier la consommation de viande rouge.

– J’achète de la viande labellisée, issue d’un élevage respectueux des animaux en repérant les labels tels que Bio Suisse, Naturafarm, IP-Suisse, etc (voir labels SCDD ou WWF).

– J’achète du poisson non concerné par la surpêche tels le saumon d’élevage bio, le maquereau, le hareng (de label bio ou MSC), ou des poissons du lac (omble chevalier, féra).

– A la Migros je repère l’évolution de mes achats labellisés « durables » avec les décomptes de la carte Cumulus « Green ».

 

CIRCUITS COURTS

– J’établis un contrat d’achat avec des producteurs locaux. Notamment, l’Agriculture contractuelle de proximité (ACP) permet de consommer des produits frais et de saison tout en favorisant l’agriculture locale.

 

CONFECTION DE REPAS

– Je prépare à mes enfants un petit-déjeuner et goûter équilibré.

– Je participe à un atelier de cuisine ou à un atelier d’alimentation.

 

GASPILLAGE ALIMENTAIRE

– Avant de faire les courses, je dresse une liste de commission en fonction des besoins réels du ménage afin d’éviter les achats compulsifs.

– J’utilise les restes ! Ceux-ci peuvent être apprêtés de nombreuses manières pour en faire de nouveaux repas.

– Je vérifie régulièrement les dates de conservation des aliments afin de consommer prioritairement ceux dont l’échéance approche.

– Je congèle les aliments achetés ou préparés en grande quantité en évitant ainsi d’en jeter.

– Je profite des rabais accordés en magasin sur les produits dont la date de consommation arrive à échéance, si je peux bien sûr les manger rapidement ou les congeler.

 

Tous les éco-gestes et plus d’informations ici: Alimentation