Consommation

LABELS

– Je choisis des produits porteurs de labels écologiques ou issus du commerce équitable, par exemple le label Max Havelaar.

– Lors de mes achats, outre le prix et la qualité d’un produit, je m’informe sur le pays d’origine et sur les conditions de production.

 

COMMERCES

– Je fais mes achats courants principalement dans les commerces de mon quartier (rapports de proximité, limitation des trajets)

– J’effectue certains achats (matières ou services) auprès d’organismes de l’économie sociale et solidaire (ESS) de Genève en consultant infos et adresses sur www.apres-ge.ch.

 

HYGIENE – PRODUITS MENAGERS

– J’utiliser les produits de nettoyage écologiques, si possible fait maison (Rainette, Arbre vert, Ecover, Etamine du Lys, le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, le savon noir…).

– J’utilise du papier recyclé pour les usages domestiques, en en faisant un usage modéré (imprimante, papier WC, papier ménage…).

– Je privilégie un savon de qualité plutôt qu’un gel douche (4 fois plus d’utilisation pour le même poids et moins de déchets).

– Je choisis des peintures naturelles à base d’eau (peinture végétale pour mes travaux de bricolage).

 

VETEMENTS

– Je choisis des vêtements et sous-vêtements « durables » labellisés (Labels tels que Oeko-tek standard 100 et 1000, écolabel européen, Coton Bio, …).

– Je possède un équipement de sport polyvalent destiné à plusieurs activités afin de ne pas multiplier les équipements.

 

ORDINATEURS – TELEPHONES

– J’évite de renouveler mes appareils multimédias trop souvent si ceci n’est pas indispensable.

– En matière d’ordinateurs, j’envisage un achat de 2e main. Par ex. auprès de Réalise ou d’Itopie : appareils bon marché et dûment vérifiés, prêts à l’emploi.

– Je remets les téléphones mobiles usagés à Eco-Citoyen, la Mairie de Lancy, l’université de Genève ou certains magasins, en vue de leur fournir une seconde vie (campagne Solidarcomm).

 

MEUBLES

– Lors d’un achat d’un meuble en bois, je vérifie qu’il soit labellisé FSC.

 

ACHATS DIVERS

– Pour mes plantes, j’utilise des produits de traitement organiques et biologiques.

– Pour les travaux de bureaux et la rentrée scolaire, je choisis des cahiers ou des blocs en papier recyclé.

– J’évite d’offrir des jouets en plastique et nécessitant l’usage de piles.

 

PRÊTS – ECHANGES

– Je participe à la campagne « Pumpipume » de prêts et d’échange d’objets entre voisins en mettant des autocollants « pumpipumpe » sur ma boite aux lettres.

– Je cherche à louer les outils de bricolage et de jardinage dont j’ai ponctuellement besoin plutôt que d’acheter un matériel peu utilisé.

 

SURCONSOMMATION

– J’évite de surconsommer et de me surendetter. Cartes de fidélité, rabais, soldes sont autant de stratégie marketing.

 

LIMITATION DE LA PUBLICITE

– J’ajoute un astérisque à côté de mon numéro de téléphone inscrit dans l’annuaire afin (en principe) de ne plus recevoir d’appels téléphoniques à but commercial.

– Je place un autocollant « pas de publicités » sur ma boite aux lettres. Un potentiel d’environ 27 kg d’imprimés publicitaires par an à supprimer.

– Je m’inscris sur la Liste Robinson pour réduire les risque de recevoir de la publicités adressée.

 

DEPLACEMENTS – VOYAGES

– Je voyage en privilégiant le train par rapport à l’avion. Par personne, le train consomme trois fois moins d’énergie que l’avion.

– En voyageant en avion, je compense les émissions de CO2. Si l’avion est la seule alternative, il est possible de compenser les émissions de CO2 en participant au financement de projets de DD.

 

FINANCE – PLACEMENTS

– Dans mes placements financiers, j’opte pour des fonds de placement « socialement responsables » ou j’acquiers une part de la Banque Alternative Suisse (BAS).

 

Tous les éco-gestes et plus d’informations ici: Consommation