Eau

DANS LA SALLE DE BAIN

– Je place mon mitigeur du côté « eau froide » quand je le ferme. Ainsi je ne soutire pas inutilement de l’eau chaude la prochaine fois que j’utilise le robinet si ce n’est pas nécessaire. L’eau chaude appelée et qui n’aura pas eu le temps d’arriver au robinet va refroidir dans les tuyaux sans avoir été utilisée, et la chaudière va devoir en réchauffer une même quantité.

– Je ferme le robinet quand je me brosse les dents ou me savonne les mains. J’évite de perdre 5 l d’eau par minute.

– Je ne rince pas la lame du rasoir à l’eau courante. Je verse de l’eau froide au fond du lavabo pour rincer la lame.

– Je préfère la douche au bain, du moment que je ne m’éternise pas ! 10 minutes sous la douche peuvent consommer plus qu’un bain.

 

AUX TOILETTES

– J’utilise le bouton « grand flux » ou « petit flux » selon les besoins. Si je n’ai pas de bouton économiseur, j’essaie d’interrompre le flux mécaniquement ou je réduis la quantité d’eau en rajoutant une bouteille d’eau pleine dans le réservoir.

– Je repère les fuites et les répare. Dans les toilettes, pour détecter une fuite, sécher le haut de la cuvette, puis plaquer une (ou plusieurs) feuille de papier de toilette au niveau de l’entrée d’eau dans la cuvette. On verra rapidement si le papier se mouille.

 

AVEC MES APPAREILS ELECTROMENAGERS (lave-linge, lave-vaisselle)

– J’utilise la fonction « éco » si elle est disponible sur la machine. Le programme dure souvent plus longtemps, mais utilise moins d’eau et moins d’électricité. Ne pas confondre le mode « éco » avec le programme rapide (ou express) qui permet de faire la lessive plus rapidement, mais au prix d’une dépense plus grande d’électricité.

– Je n’effectue pas de prélavage si le linge est normalement sale et évite de laver des vêtements peu portés. Il suffit souvent de les placer sur un cintre et de les aérer.

– Je ne rince pas ma vaisselle sous le robinet avant de la mettre dans la machine. Si on le fait parce que le lave-vaisselle fait mal son travail sans cette opération, regarder du côté du filtre et des bras d’arrosage pour les déboucher et les décrasser (les orifices de sortie d’eau peuvent être obstrués par du papier d’étiquettes de pots de confiture, des graines, etc.).

– Je fais tourner mes machines seulement lorsqu’elles sont pleines.

– Je choisis des appareils économes en eau (indiqué sur l’étiquette énergie).

 

EN CUISINE

– J’utilise un saladier ou le bac de l’essoreur pour laver mes salades et légumes. J’évite ainsi de remplir tout l’évier d’eau.

 

SUR LE BALCON – DANS LE JARDIN

– Je n’arrose pas aux heures de plein soleil pour ne pas perdre d’eau par évaporation.

 

PARTOUT

– Je m’équipe d’économiseurs d’eau…aux robinets de la cuisine, de la salle de bain…

– Je m’assure que le robinet est bien fermé. Une goutte qui tombe à chaque seconde, c’est 18 litres de gaspillés par jour, soit 6500 litres sur l’année – de quoi prendre une centaine de douches.

– Je repère et répare les fuites. Je note la consommation d’eau du compteur (si accessible) la veille au soir avant de me coucher et je la vérifie le matin avant d’utiliser l’eau. Si le volume a augmenté, il y a une fuite.

– Je choisis l’eau du robinet comme eau de boisson. De qualité, meilleur marché, écologique. Pour produire une bouteille en PET, il faut au moins autant d’eau qu’elle va en contenir. Je peux déchlorer l’eau en la laissant au réfrigérateur dans une bouteille (même fermée) pendant la nuit ou en la versant dans une carafe, quelques heures avant le repas.

 

Tous les éco-gestes et plus d’informations ici: Eau